Résistance à l'ultime état

Ebène, Palissandre de Rio, Poirier, Traverse SNCF

Partant d’une base simple, une ancienne traverse de chemins de fer trouvé près de la gare d’Antibes, l’auteur réalise la prouesse de lui donner vie dans un spectacle très élégant. La traverse ressemblant en partie à un violon, a été travaillée avec des éléments en bronze (manche, ouïes, cordier, chevilles) pour lui donner du réalisme. Pour parfaire ce résultat, un coffre en Ebène et Poirier rosé, qui sont deux bois d’une très grande solidité, l’entoure. La porte intérieur gauche est en Palissandre de Rio, et les aspérités de l’ensemble, ont été gommés par des injections de plomb et d ’étain.

GALLERIE