Allitération

Amourette, Bois de serpent, Citronnier ondé, Teck

Le vers célèbre de Jean Racine « Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes » extrait de la tragédie Andromaque, est une allitération, une répétition de sonorité qui donne l’idée d’une émotion, ici le danger. Représentant cette idée, ce violon se veut également dangereux dans sa conception. Ainsi, plusieurs parties dont la table d’harmonie, sont faites à partir du Bois de Serpent, très toxique lors de son travail, occasionnant plusieurs passages aux urgences pour l’artiste. L’éclisse est en Citronnier de Ceylan ondé et la touche en Amourette pour retrouver l’aspect des écailles d’un serpent.

GALLERIE