Mandrill

Loupe d’Alisier, Palissandre

La similitude entre corps du violon et la tête d’un primate donne l’idée d’un concept dans la collection Stradivariable. Des contours qui pouvaient servir aux deux, sont alors crées en Palissandre. Pour renforcer l’esprit animal, et notamment la couleur de son nez, qui devient de plus en plus rouge en fonction de son instinct de domination, une loupe d’Alisier de seulement un millimètre d’épaisseur a été plaquée au fond. La lumière fait apparaître les veines rougeâtres du bois et confère à cette œuvre un aspect bestial.

GALLERIE