Trop vert le manche !

Buis, Loupe de Peuplier, Ebène de macassar, Poirier

Lorsd’unerandonnéeenmontagne Robert deCantelartrouvecebuisbonzaï rareettrès ancien. Avec son ingéniosité et son sens artistique,il donnevieaceviolon. Les racines du buis, utilisé avant qu’il ne soit sec, viennent écarter la table d’harmonie du fond du violon en continuant de pousser. Celles-ci cherchent également à ressortir, notamment par l’ouïe gauche ou le fond du violon dans lequel il est planté. La table est une splendide loupe de peuplier, pendant que son dos l’oppose en ébène de Macassar. L’éclisse en poirier est un juste mélange de couleur entre le peuplier et l’ébène. L’œuvre se présente sur un socle en ébène de Macassar, poirier rosé et altuglass.

GALLERIE