Marseille 1967 - 2017

Erable, Pädouk, Poirier blanc

D’orgine marseillaise et ayant vécu une grande partie de sa vie dans cette ville, Robert de Cantelar a vu la cité phocéenne changer énormément en 50 ans. Cette œuvre tendancieuse, est ainsi une description de la chute qualitative de cette cité particulière. La face avant en Pädouk et Poirier blanc, rappelle la robe des femmes affriolantes des années 60/70. La partie arrière, en érable peint évoque la maternité en gestation perpétuelle du peuplement d’invasion. Etant un sujet sensible, cette œuvre s’accompagne d’une caisse « Censuré » pour la mettre à l’abri des regards critiques.

GALLERIE